Les tendances médiatiques au Moyen-Orient

27 août 2018 Information 0

Une étude menée par l’Université Northwestern sur l’utilisation des médias dans le Moyen-Orient en 2017, a montré que les Arabes ont tendance à suivre les informations sur Internet et les médias sociaux. Ceci s’explique par l’évolution des pratiques des internautes arabes sur Internet et les médias sociaux. Il a été constaté que le taux des citoyens arabes qui regardent la télévision a connu une légère baisse depuis 2013, par rapport aux utilisations des médias il y a cinq ans, tandis que le taux de lecture des journaux et des magazines, a brusquement chuté pour passer de 47% et 26% en 2013 à 25% et 19% en 2017. Quant au taux de l’audience de la radio, il est passé de 59% en 2013 à 49% en 2017. Par contre, le taux de pénétration d’Internet a connu une évolution considérable dans les sept pays étudiés notamment en Jordanie, au Liban et en Tunisie.

Les smartphones et la consommation des informations

Cette recherche a révélé que tous les citoyens au Qatar, au Liban, aux Émirats Arabes Unis et en Arabie saoudite, disposent des smartphones, il a également été observé qu’un peu plus d’un quart des individus interrogés utilisent les applications d’actualités quotidiennement.
Et que le recours aux applications d’actualités est une activité assez populaire en Moyen Orient par rapport au nord d’Afrique ceci s’explique comme suit : 85% en Arabie Saoudite, 86% en Émirats Arabes Unis contre 49% en Tunisie.
D’autre part, les individus interrogés qui reçoivent des nouvelles via un smartphone au moins une fois par jour sont les plus susceptibles de recevoir des nouvelles via d’autres plateformes. La chose qui nécessite des professionnels de la presse écrite de prendre des décisions stratégiques quant à leur avenir et de diversifier leurs opportunités numériques, à travers les sites web, les applications smartphone, pour pouvoir continuer dans cette ère numérique extrêmement complexe.
La consommation en ligne des informations dans la région arabe a augmenté en 2017 et continue toujours d’accroître, plus des trois quarts des personnes interrogées reçoivent l’actualité sur leurs téléphones. Comme le cas alors de la majorité de Qataris, d’Emirates et de Saoudiens qui utilisent l’internet comme première source de nouvelles.
Quant à la source médiatique préférée, 62% des interrogés préfèrent s’informer auprès des entreprises locales presque 66% des individus interrogés font confiance aux médias en général, contre 52% aux médias arabes en dehors de leur pays et 49% aux médias des pays occidentaux et 47% aux médias sociaux.
En ce qui concerne la Tunisie, les internautes reçoivent fréquemment les informations de la télévision plutôt que des médias électroniques, pour eux c’est une question de fiabilité plus que d’habitudes, donc même s’il existera de la tension entre les sources médiatiques traditionnelles et les sources médiatiques électroniques, tant que le citoyen se méfie de la manipulation de l’information, il aura toujours besoin d’avoir une source médiatique fiable pour l’aider à comprendre le réel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *